Ci dessous un résumé des réponses faites par la DRH suite à notre dernier affichage (echec des négociations du 31 mars, notre point de vue)

Elle accepte d'étendre à l'ensemble du personnel rattaché à la production un crédit de 2 jours de congés supplémentaires correspondant aux 2 jours de décompressions accordés par le protocole. Il va de soi que cette extension n'est valable que si le protocole est signé et mis en oeuvre.

il a été décidé de porter le montant de la prime industrielle de Q1 de 400 euros à 500 euros pour le personnel rattaché à la production (fab 8 , ews, support ).

Si le protocole d'accord n'est pas signé, cette prime sera soumise aux conditions normales d'attribution (prorata du temps de présence avec impact sur le montant de la l'absence injustifiée, de la grêve et de la maladie)

Concernant des négociations sur les critères de calcul de la prime industrielle : Elle n'est pas défavorable sur ce point en vue si il s'agit de clarifier ou ajuster si nécessaire nos critères. Elle proposerait dans ce cas d'en discuter en deuxième partie de cette année

Le budget qui serait utilisé pour traiter des inégalités liées aux bas salaires ne pénalisera personne.