En concertation avec les membres de la commission nationale de prévoyance, notre délégué central a envoyé une demande à la direction pour la suppression de la cotisation d'un trimestre, ou plus, de prévoyance gros risques.