Les stocks ont été inférieurs de 6,8% au niveau optimal alors qu’ils dépassaient ce dernier de 14,8% au 4e trimestre 2008, selon iSuppli. Le cabinet d’études ne prévoit pas de pénuries de composants et estime que la demande du 3e trimestre n’est qu’un rebond dû à la reconstitution de stocks.

Didier Girault, Electronique International, le 30/9/2009 à 13h20

Selon iSuppli, au deuxième trimestre, les stocks mondiaux de semiconducteurs tout au long de la supply chain ont diminué jusqu’à «un niveau correct bien que faible», niveau inférieur de 6,8% à l’optimum calculé par iSuppli. Les stocks ont été consommés entre le 4e trimestre 2008, quand ils dépassaient de 14,8% le niveau optimal, et le 2e trimestre 2009. Leur diminution a été facilitée par des réductions de production dans les usines de semiconducteurs.
Le cabinet américain d’études estime qu’il n’y a pas de risque de pénuries de composants compte tenu du fait que les productions qui ont été arrêtées peuvent toujours être redémarrées. Néanmoins, au 3e trimestre, certains fabricants d’équipements électroniques ont passé commande pour reconstituer leurs stocks. Quand cette réaction «faussement considérée comme une reprise s’achèvera, les fabricants de semiconducteurs connaîtront une nouvelle période difficile», prévoit iSuppli.