Rappelons que la direction n’a pas voulu aboutir à un accord et a imposé un Plan d’action, c’est l’obligation au minimum légal.  Nous regrettons que la direction n’ait pas négocié plus avant pour trouver un point de convergence sur ce sujet comme pour l’égalité Hommes Femmes. Si la direction nous avait écouté, nous aurions pu aujourd’hui discuter d’un accord et non d’un plan.

Nous demandons pour 2011 la réouverture de négociations sur ce sujet avec la volonté de part et d’autre d’arriver sur un vrai accord .