ST DANS LA TOURMENTE
Suite aux dernières déclarations de responsables de ST auprès de la presse Italienne et Française, et des rumeurs internes de plus en plus pressantes laissant entendre une réorganisation de grande ampleur au sein de STMicroelectronics, la CFE-CGC s’inquiète des conséquences sur la pérennité de la société.
Extrait du site www.milanofinanza.it : « le PDG Carlo Bozotti annoncera « la réorganisation globale de la société, dont le
modèle industriel actuel pourrait être bouleversé ».
La CFE-CGC de STMicroelectronics a identifié plusieurs scénarii allant jusqu’à la scission de la société en plusieurs entités
distinctes. A ce jour, aucune information officielle n’est donnée ni aux salariés, ni à leurs représentants.
Pour nous, il ne faut pas toucher à l’intégrité de l’entreprise, la morceler rendra chaque élément plus vulnérable dans un domaine
aussi concurrentiel.
Aujourd’hui, STMicroelectronics évoque le recours au chômage partiel pour la fin d’année sur plusieurs sites français et italiens.
Cela risque de n’être que la partie visible de l’iceberg qui peut ébranler la société dans les prochains mois.
Qui décide vraiment ? Pour la CFE-CGC, la décision n’est peut-être déjà plus dans les mains du staff de STMicroelectronics
mais dans celles des actionnaires : les gouvernements français et
italien en tête.
Aujourd’hui, la CFE-CGC interpelle les dirigeants de la société dont Mr Carlo Bozotti (CEO) et le gouvernement
français par le biais des ministères concernés.
La CFE-CGC a déposé un droit d’alerte au niveau des instances locales et nationales afin d’obtenir des réponses pour les 10 000 salariés français.