Investissement RFID  « Gestion du volume des plaquettes fab »

Il s’agit de remplacer le système de gestion des lots, ancien et reposant sur de l’IR (liaison Infrarouge), par du RFID (liaison Radiofréquence). Le système actuel a été la cause de l’arrêt fab de l’été dernier. Il a été amélioré, mais est clairement en fin de vie. Un investissement était planifié sur 2014 pour le passer en RFID. La direction de Rousset a choisi de reporter le projet en 2015. Ce choix nous paraît risqué et peu judicieux : un autre problème sur ce système risquerai de coûter très cher.

Chambre KYO pour techno e-PCM

La techno e-PCM, développée par R2 (Agrate), est loin d’être mature. Un test chip sur R8 est en court de lancement et doit sortir en Q2. Pour l’étape PCM, un équipement spécial est nécessaire. Tant que le process n’est pas au niveau industriel, un tel investissement va charger fortement le coût des plaquettes pour Rousset. Au vu du risque sur la qualification de ce process, et de la situation économique, le report de cet investissement par la Direction nous semble raisonnable. Les étapes nécessitant la chambre Kyo seront faites à R2, tout le reste à R8. Cette décision n’impacte en rien le déroulement du projet ni la pérennité du site.

Augmentation de la capacité 90 nm

L’achat d’un nouvel implanteur IHV semble d’actualité. Aujourd’hui, l’implant est le goulot d’étranglement pour l’e-NVM et le 90 nm. Cet implanteur – permettrait d’augmenter le mix 90 nm de +500 plaquettes. Ceci  permettra à MMS d’augmenter sa participation dans R8. Nous demanderons confirmation de ce plan au CE. Si cela est acté, nous ne pourrons que nous réjouir de l’engagement fort  de MMS sur R8, preuve que la fab lui offre un bon service et qu’en retour ce groupe investit sur notre avenir commun.

EWS ROUSSET

L’EWS de Rousset travaille avec et pour toutes les divisions de ST (DCG, AMS, IBP, APG, MMS) et se retrouve dans la même situation que ST Monde, avec des clients qui ne sont pas au rendez-vous.

Ce point est à l’ordre du jour du CE d’aujourd’hui. Nous restons vigilants sur les projections de l’activité du 1er semestre.