« Il y a de sérieuses chances pour que le différé d'indemnisation (début de la période d'indemnisation après la fin d'un contrat de travail) - pour l'instant limité à un maximum de 75 jours, sans compter un éventuel reliquat de congés payés - soit revu. La CFDT souhaiterait que l'on tienne compte des indemnités supra-légales, parfois très importantes notamment dans le cas de licenciement d'un cadre, ce qui n'est pas le cas actuellement où le différé d'indemnisation est calculé en prenant en compte la seule indemnité légale de licenciement. »

 

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140313trib000819751/assurance-chomage-indemnisation-des-cadres-intermittents-interimaires-ce-qui-devrait-changer.html