Ci joint la réponse de Thierry Denjean (DRH France) suite au courrier de notre Délégué syndical central sur l'augmentation générale (ou non) chez les cadres.

Monsieur,

Nous accusons réception de votre courrier de ce jour, et vous confirmons que les conditions d'application de l'augmentation minimale pour les ingénieurs et cadres tel que defini lors de notre dernière reunion  de négociation  s'inscrivent  bien dans le processus que vous décrivez dans votre courrier ; en effet , afin de lever toute erreur d'interprétation, nous avons évoqué avec l'ensemle des partenaires :

- l'absolue nécessité de mettre en oeuvre dans un délai très court un plan individuel de retour à la performance avec objectifs en cas d'évaluation NI (Need Improvement). Un délai de 3 mois pour réaliser cette procedure semble réaliste.

- une augmentation avec un minimum de 1.7% dès lors et sous réserve de l'atteinte des objectifs 2008 dans un délai maximum de 6 mois  serait applicable à ces personnes.

Afin d'éviter toute nouvelle confusion en ce qui concerne la mesure Homme/Femme, je vous rappelle que cette dernière est definie comme une augmentation générale sans conditions.

Nous avons bien noté, lors de notre réunion du 20 Mars, votre position quant au projet d'extention du VIP; nous serons amenés à apporter dans nos différents sites, au cours des prochaines semaines, toutes les informations et explications complémentaires qui seraient nécessaires à ce sujet.

Espérant avoir repondu à vos interrogations et mis un terme a toute eventuelle incompréhension, nous vous adressons nos salutations distinguées.

Thierry DENJEAN