La CFE-CGC accueille de manière positive le fait que la Direction France reprenne l’idée d’instaurer une prime projet, idée proposée depuis des années par la CFE-CGC.

 

La présentation faite en CE du 26 septembre indique que les salariés concernés sont les cadres n’ayant pas de partie variable ou de prime industrielle. Une population qui est trop souvent oubliée et mise à l’écart des mécanismes de reconnaissance existants à ce jour.

 

Cependant, plutôt que de passer par un accord négocié avec les organisations syndicales, la direction met en place un process de façon unilatérale et qui reprend que quelques-uns des éléments demandés par la CFE-CGC.

 

Par contre, suite à la présentation en CE, les élus CFE-CGC sont inquiets et demandent à la direction de garantir :

-        l’équité de sélection des projets (entre les sites, divisions, fonctions centrales,…)

-        l’équité entre les salariés qui travaillent sur les projets sélectionnés (entre équipes Marketing, Archi, R&D, Support,…)

-        la cohérence entre ce mécanisme de prime et les mécanismes actuels de PVIP/VIP.

 

Pour la CFE-CGC, pour qu’une prime sur les projets soit efficace, une communication claire sur les règles de sélection des projets et d’application doit être faite et de préférence au début des projets. Nous attendons de la direction qu’elle inclue un statut détaillé de cette prime projet dans les prochaines présentations régulières en CE et CCE.

 

Les élus CFE-CGC seront donc attentifs au fait que ce mécanisme de prime ne devienne pas comme les autres plans d’actions gratuites ou stock option, un système opaque et inadapté.